L’évaluation des étudiants en classe renversée : des pistes pour évaluer … autrement ?

Sébastien Bette

Enseignant-Chercheur (Chargé de Cours) en Télécommunications & Management de l’Innovation – Université de Mons – Faculté Polytechnique (Belgique)

INTRODUCTION

Cette contribution propose d’aborder la question de l’évaluation des étudiants ayant fonctionné en classe renversée. Ce retour d’expérience concerne un cours de technologie du cursus d’Ingénieur Civil de la Faculté Polytechnique de l’Université de Mons (Belgique). Il s’agit d’un cours d’introduction aux principes de base des télécommunications dispensé à des étudiants ingénieurs mécaniciens (n’ayant donc pas de background dans ce domaine). Ce cours a été dispensé à 24 étudiants de master en 2018, à raison de 2 heures par semaine durant 6 semaines (pour un total de 12 heures de présentiel). L’objectif du cours de ce cours est d’apporter des connaissances et de faire développer des compétences liées à l’utilisation, la compréhension et au choix adéquat de systèmes de télécommunication.

Ce cours a été dispensé en classe renversée : le dispositif pédagogique mis en place est donc une transposition de la méthode proposée par Jean-Charles Cailliez [Cailliez & Henin, 2017]. A l’instar d’un autre dispositif pédagogique mis en place pour un autre de mes cours (voir [Bette, 2018]), il est basé sur 3 fils conducteurs importants :

  • Les étudiants sont en activité : ils s’approprient les contenus en travaillent la matière ;
  • L’enseignant ne délivre plus le contenu a priori : la progression est basée sur le questionnement
  • Le temps passé en classe est utilisé pour les échanges: partager, expliquer, questionner,… : on apprend avec et par les autres (y compris l’enseignant!)

MISE EN ŒUVRE 

Concrètement, les étudiants ont été regroupés en 4 équipes de 6 étudiants, chaque équipe étant responsable de la rédaction d’un des 4 chapitres du cours. Pour chacun de ces chapitres, les équipes devaient fournir un document de synthèse du style ‘note de cours’ ainsi qu’un formulaire incluant des ‘questions de révision’. Les séances en présentiel étaient consacrées, d’une part, au travail en équipe pour réaliser le chapitre, et d’autre part, à la ‘diffusion’ du chapitre aux 3 autres équipes. Dans les deux cas, le feedback de l’enseignant et des autres étudiants sont importants pour pouvoir avancer…

QUELQUES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION À PROPOS DE L’ÉVALUATION DES ÉTUDIANTS

En travaillant de cette manière, différentes questions liées à l’évaluation apparaissent. En particulier, on peut se poser les questions suivantes :

 – (1) Ce qui peut être l’objet de l’évaluation :

  • (a) le travail en équipe: de celui-ci, on peut évaluer 
    • la qualité (forme et fond) du livrable/ de la production finale, 
    • le travail réalisé / l’engagement (rédaction des textes, recherche documentaire, explications données aux autres étudiants, respect des délais …) pour y arriver, 
    • les compétences transversales, les softs-skills sous-jacents (coopérer, communiquer, présenter, …) nécessaires au travail d’équipe
  • (b) les connaissances disciplinaires (c’est-à-dire la connaissance des chapitres)
  • (c) les compétences disciplinaires: la mobilisation des connaissances acquises (cf. le contenu des 4 chapitres) face à un problème concret

 – (2) Comment mener l’évaluation de ces éléments :

  • (a) Qui évalue ? : l’enseignant, l’étudiant lui-même (auto-évaluation), les pairs ?
  • (b) Avec quel dispositif évaluer ? : une évaluation individuelle ou par équipe, un questionnaire de validation des connaissances ou un exercice de mise en application des connaissances, … ?
  • (c) quand mener cette évaluation ? : en cours de semestre, en fin de semestre, en évaluation continue ou lors d’un examen final, …?

 – (3) comment intégrer/adapter au mieux l’évaluation dans le dispositif pédagogique ? Comment impliquer et engager les étudiants dans le processus d’évaluation? , …

L’objectif de ce retour d’expérience est de présenter le dispositif d’évaluation qui a été mis en place pour ce cours. Celui-ci a été construit en considérant les différentes dimensions présentées ci-dessus. Il sera détaillé et discuté lors de la conférence.

BIBLIOGRAPHIE / SITOGRAPHIE

  • Bette, S. (2018). Il était une fois … ma classe renversée ! Récupéré sur le blog ‘Rêver et oser… Concevoir et expérimenter’ (http://sebastienbette.blogspot.be).
  • Cailliez, J.-C. et Henin, C. (2017). La classe renversée – L’Innovation pédagogique par le changement de posture. Ellipses.

Me retrouver :
Mail : sebastien.bette@umons.ac.be

Twitter : @sebbette
Linkedin : Sébastien BETTE
Site : https://sebastienbette.blogspot.com/

Ces contenus restent la propriété de leurs auteurs. Nous vous remercions de respecter la licence creative commons ci-dessous ( citation des auteurs, pas de modification des contenus, pas d’utilisation à des fins commerciales). Nous serions heureux que, ces interventions ayant eu lieu dans le cadre du CLIC 2019, celui-ci soit également cité. Merci à tous de votre compréhension. 

Pour toute question, précisions, commentaire.. n’hésitez pas à nous contacter : contact@inversonslaclasse.fr

L’évaluation des étudiants en classe renversée : des pistes pour évaluer … autrement ?
Tagged on:                 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *